UMP : Rachida Dati, l'amnésique

Publié le par DA Estérel 83

LaitDbeu

 

 

Rachida Dati critique l'«amateurisme du gouvernement». Pour notre blogueuse associée, Lait d'Beu, le bilan de Dati comme garde des Sceaux devrait la pousser à plus de discrétion.


(Rachida Dati, avril 2012 - SOUVANT GUILLAUME/SIPA)
(Rachida Dati, avril 2012 - SOUVANT GUILLAUME/SIPA)
J’en ai plus que ras-la-casquette de leur politique politicienne et de tous les jappements de la meute de l’UMP. Je m’étais même promis de ne plus m’en préoccuper sauf par extraordinaire mais c’est plus fort que moi. La colère m’empoigne quand je vois sur le site d’Europe 1 le titre d’une telle déclaration Dati fustige «l'amateurisme du gouvernement» (1er sept. 2012). Un toupet plus qu’en dehors du commun lorsque l’on songe à son calamiteux bilan au ministère de la Justice et sachant de surcroît qu’elle avait réussi en 2008 à «étouffer» le budget réception de la Chancellerie en pas même dix mois, pour des dépenses qui furent parfois strictement personnelles. 

En n’ayant garde d’oublier comment elle supprima nombre de tribunaux sans même l’ombre d’une concertation et de quelle façon cavalière elle refusa de recevoir les représentants syndicaux des gardiens de prison – qu’elle avait convoqués ! – alors qu’elle était plus occupée à recevoir Albert de Monaco – quel rapport avec sa fonction de ministre de la Justice ? – dans un autre salon. Je n’invente rien : les faits sont relatés (entre autres turpitudes) sur un excellent dossier du Point L'extravagante Mme Dati (11 décembre 2011).

ROUGE LOUBOUTIN

C’est donc en parfaite connaisseuse qu’elle dénonce«l’amateurisme du gouvernement qui semble totalement dépassé par la situation économique de la France (…) avec une croissance en berne et des déficits qui s’accroissent»soulignant que «le gouvernement n'a absolument pas pris la mesure de la gravité de la situation. Cela démontre l'impréparation et l'amateurisme du gouvernement socialiste». Ce n'est pas d'aujourd'hui que la pauvre bécasse aussi satisfaite d'elle même qu'ambitieuse – regardez ses ratiches qu'elle a très longues : elles ont suffisamment abimé les parquets des palais de la République – mérite mon plus parfait mépris. 


Ben voyons ! Comme si la situation que doivent affronter François Hollande et Jean-Marc Ayrault n’était pas due essentiellement aux politiques menées par Nicolas Sarkozy depuis 2007 et plus encore aggravées depuis le début de la crise grecque en 2010 : il aura suffisamment fait valser l'anse du panier contenant les deniers publics. Soit elle est parfaitement stupide ou de mauvaise foi comme à l’accoutumée. Les deux à la fois plus certainement. Je n’en dirais pas plus sous peine d’être extrêmement vulgaire à son encontre. Qu’elle retourne faire admirer ses bottes Louboutin rouges hors de prix et qu’elle la boucle.

Publié dans UMP

Commenter cet article