Un logo FN sur le site de la mairie UMP d'Aix-en-Provence : une "erreur"

Publié le par DA Estérel 83

LeMondePolitique

 

 

Capture d'écran du site de la mairie d'Aix diffusée sur twitter par @ricaudperetti, jeudi.

 

Ce sont des jeunes socialistes qui ont remarqué la drôle d'illustration affichée sur la page d'accueil du site internet de la mairie UMP d'Aix-en-Provence, jeudi 31 mai, en début d'après-midi : un pictogramme évoquant l'Assemblée nationale et dessous, une petite flamme bleu-blanc-rouge, ni plus ni moins que le logo du Front national pour la campagne des législatives 2012.

 

Capture d'écran du site du Front National.

 

Pas peu fier de sa découverte, le MJS des Bouches-du-Rhône a rapidement diffusé une capture d'écran du site mairie-aixenprovence.fr sur Twitter jeudi midi, invitant les médias régionaux à y jeter un œil.

 

Dans le contexte politique aixois, il y avait de quoi s'interroger : s'agissait-il d'une erreur ou d'une message ? En campagne pour les législatives, la maire de la ville Maryse Joissains fait en effet partie des élus UMP qui ne sont pas montrés hostiles ces dernières semaines à l'idée d'alliances avec le FN aux prochaines élections. Ainsi, celle qui, au soir du second tour, estimait que l'élection de François Hollande n'était "pas légitime", reconnaissait, dans La Provence, le 12 mai : "les valeurs qu'a Marine Le Pen, je les ai toujours défendues" tout en se disant, "imperméable à toute négociation au moins jusqu'au second tour".

La réponse est venue dans l'après-midi : le logo FN a disparu du site, et le service communication de la mairie d'Aix a plaidé "l'erreur humaine""Notre webmaster est en vacances et les employés de la direction des systèmes informatiques ont cru bien faire en choisissant cette photo sur un moteur de recherche pour illustrer la page "législatives". Dès que nous nous en sommes rendus compte, nous avons évidemment demandé de la retirer immédiatement", s'est vu expliquer le site deLa Provence. La mairie a indiqué avoir ordonné une enquête administrative, en vue de sanctions.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article