Ségolène Royal à la tête de la Banque Publique d’Investissement ?

Publié le par DA Estérel 83

 

Petit à petit, les contours de la future Banque Publique d’Investissement se dessinent. Alors que les entités constituant la holding stratégique sont maintenant connues, il reste à savoir qui prendra la tête de l’établissement public. Parmi les noms pressentis, celui de Ségolène Royal.

Lors de son intervention télévisée le 9 septembre dernier, François Hollande a tenu à rappeler l’imminence de la création de la Banque Publique d’Investissement, futur bras armé de l’Etat destiné à offrir un guichet unique aux PME et des entreprises de taille intermédiaire. Ce nouvel outil valorisera en particulier les entreprises innovantes, industrielles et exportatrices.

Les détails de ce projets sont connus. La BPI aura une capacité d’intervention de 30 milliards d’euros en prêts et en capital pour financer l’économie française, les régions aurontla présidence des comités chargés de débloquer les prêts et la holding chargée de déterminer une stratégie convergente et piloter le réseau régional réunira Oséo, le Fonds Stratégique d’Investissement et Qualium Investissement, filiale de la Caisse des dépôts.

Il reste maintenant à savoir qui prendra la tête de cet établissement financier. Plusieurs noms ont fuité dans la presse. Tout d’abord, celui de Philippe Wahl, Directeur Général de La Banque Postale, un proche du ministre du Travail Michel Sapin. Pressenti également,  Jean-Pierre Jouyet, ancien président de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et actuel président de la Caisse des dépôts. Enfin, une personnalité politique et non des moindres en la personne de Ségolène Royal.

La présidente de la région Poitou-Charentes a déjà testé un tel dispositif dans sa région dès le mois d’octobre 2011 avec la création d’une banque régionale d’investissement pour les PME. Prendre la tête de la BPI serait un formidable lot de consolation pour la candidate malheureuse aux législatives à La Rochelle. Pour l’instant, Ségolène Royal se garde bien de démentir… tout en soulignant sa connaissance du sujet.

Publié dans S.ROYAL

Commenter cet article