PSA : Parisot critique « l'interventionnisme social » de Montebourg

Publié le par DA Estérel 83

Les Echos

 

 

 

AFP

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a critiqué dimanche sur Europe 1 l'« interventionnisme social » du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dans le dossier PSA, jugeant qu'il avait tort de « s'ingérer » dans le dialogue entre direction et syndicats. « Arnaud Montebourg est quelqu'un qui à la fois comprend relativement bien les enjeux de l'industrie, je l'ai vu notamment au moment de la conférence environnementale où nous avions une position bien souvent identique, mais il a une conception qui est excessivement interventionniste, il est dans un interventionnisme social qui à mon avis ne prépare pas véritablement le redressement productif », a-t-elle estimé.

« On ne peut pas dire à la fois (...) +il faut respecter le dialogue social+ et s'inviter dans le dialogue social, car le dialogue social ne concerne que deux acteurs, l'entreprise et les organisations syndicales, la direction de PSA et les syndicats de PSA, donc je pense que le ministre a tort de s'ingérer effectivement dans cette discussion au sein de PSA », a déclaré la présidente du Medef.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a repris l'offensive sur le dossier PSA en annonçant samedi au Mondial de l'Automobile des négociations « tripartites » le 25 octobre pour rediscuter du plan de restructuration de PSA Peugeot Citroën, qui prévoit au total la suppression de 8.000 postes. « Notre souhait est d'engager une négociation au plus haut niveau: Michel Sapin (le ministre du Travail, ndlr) et moi-même piloterons cette négociation tripartite avec M. (Philippe) Varin, le président du groupe PSA, et chacun des syndicats représentatifs », a expliqué M. Montebourg, à l'issue d'une réunion avec l'intersyndicale de PSA Aulnay.

Publié dans Social

Commenter cet article