Primaires au PS: Sondages ou pas comparons ce qui doit l'être

Publié le par DA Estérel 83

LePost

 

Ne nous voilons pas la face. Aux seuls regards des sondages, Ségolène ROYAL n’est pas aujourd’hui en posture prédominante dans les intentions de vote des Français, comme elle le fut, sans contestation possible, en 2006 et ce malgré des salles combles à chacun de ses déplacements. Admettre cette réalité de l’instant n’est pas s’y résigner.

L’entreprise de vil discrédit menée à son encontre depuis 2006 après son écrasante victoire aux primaires, puis durant la campagne présidentielle et enfin lors du congrès de Reims, par des « camarades coalisés » dans un front du « Tout Sauf Ségolène », n’est pas étrangère à cette projection.

Au nom de quoi devrais-je oublier tous ces sourires en coin, dissimulant mal la gêne, affichés par les caciques socialistes, interrogés sur Ségolène, se voulant miroir de sa soit disant incompétence, quand ils ne sont qu’alibis de l’aridité de leurs arguments pour étayer leurs critiques

Je veux donc me contenter de démontrer que l’opinion est façonnée autour de l’idée fausse que Ségolène ne pourrait gagner 2012, au motif qu’elle a perdu l’imperdable en 2007. Cet argument est absurde. Si ce raisonnement lapidaireavait été tenu quand MITTERAND essuya son premier échecsans doute n’aurions nous jamais connu les victoires de 81 et 88. Et que dire de Lionel JOSPIN dont il ne faut pas oublier qu'avant la débacle infligée au PS en 2002, il ne fut pas capable de qualifier la gauche en 1995, ce qui n'empécha pas de le désigner  comme le "digne héritier naturel" du même MITTERAND.

 


Ségolène ROYAL à toute sa place dans cet exercice des primaires. N’oublions pas au demeurant qu’elle en est l’initiatrice, sa motion les prônant au congrès de REIMS. Voici 5 bonnes raisons, parmi bien d'autres à découvrir icide voter pour elle aux primaires et d’en faire la candidate du changement de société auquel nous sommes des millions à aspirer.

 

Premier lycée Kioto en Poitou Charentes

Sauvetage d’ HEULIEZ

Pionniere en terme d’énergie photovoltaîque

Protection de salariés de NEW FABRIS.

Le Premier TER a énergie solaire

Oserais-je à présent demander à François HOLLANDE,comme à Martine AUBRY, quelles actions concrètes ils ont à mettre à l’actif de leur bilan face à celui, a peine survolé ici, de Ségolène ROYAL. Qui, après ça, peut encore estimer, en toute honnêteté, que Ségolène ROYAL mérite les procès en incompétence qui lui sont intentés par une classe politique frileuse, attachée à de confortables privilèges.

Voter Ségolène ROYAL aux primaires, c’est accorder à la France une réelle chance d’avancer dans le nouveau siècle au service de l’homme et de l’environnement sans pression des lobbys de toutes sortes. C’est confier à unefemme courageuse l’avenir de nos enfants afin qu’ils soit meilleur que ne fut le notre.

Choisir ROYAL, c’est s’émanciper enfin d’une politique contrainte par la toute puissance financière. Le meilleur gage que ce choix est le bon étant que comme tous les visionnaires et les audacieux à travers l’histoire, Ségolène est mal comprise par ses contemporains. Pourtant, jusqu’ici, tout ce qu’elle a dit ou prédit en termes politique et social s’est avéré exact au point que ses détracteurs d’hierpolitiques d’aujourd’hui, font du Ségolène d’hier. quand elle est déjà dans demain.

Publié dans S.ROYAL

Commenter cet article

viviane 02/06/2011 18:16


très bel article, si vrai, que les larmes me montent aux yeux.