Premier déplacement à l'hôpital pour la ministre de la santé

Publié le par DA Estérel 83

LeMonde2012.png

 

 

Marisol Touraine a affirmé que le gouvernement prendrait "un certain nombre de mesures sur l'hôpital public, sur son financement, sur la manière de l'organiser qui montreront que nous reconnaissons pleinement le service public hospitalier".

 

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a réservé jeudi soir sa première visite au centre hospitalier de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). "Je voulais rendrehommage d'abord à celles et ceux qui travaillent dans le service public, s'engagent au service des autres", a déclaré Mme Touraine, qui avait pris dans la matinée ses fonctions de ministre de la santé et des affaires sociales.

Mme Touraine souhaitait également "rendre hommage à la place de l'hôpital public dans notre système de santé". Même si "évidemment l'hôpital public n'est pas tout le système de santé", a-t-elle ajouté, évoquant les médecins libéraux ou les maisons médicales, qui travaillent en collaboration avec l'hôpital de Saint-Denis. Elle a choisi de se rendre dans un établissement situé "dans un territoire qui rencontre (...) des publics en grande difficultés même si tous ne le sont pas".

Après avoir visité les urgences et les urgences pédiatriques et salué quelques patients et personnels, en compagnie notamment du directeur de l'Agence régionale de santé Claude Evin et du député (ex-PCF) de Seine-Saint-Denis Patrick Braouzec, la nouvelle ministre n'a pas manqué de tacler le gouvernement sortant. "Pendant des années, on a voulu faire comme si le service public hospitalier, c'était la même chose que les établissement privés", a-t-elle affirmé, soulignant que le service public fonctionnait "24 heures sur 24, 365 jours par an".

Interrogée sur ses premiers chantiers, Mme Touraine s'est contentée d'affirmerque le gouvernement prendrait "un certain nombre de mesures sur l'hôpital public, sur son financement, sur la manière de l'organiser qui montreront que nous reconnaissons pleinement le service public hospitalier""Les choses vont semettre en place très rapidement", a-t-elle assuré.

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article