Pourquoi il faut rester antisarkozyste jusqu’en juin

Publié le par DA Estérel 83

Coulisses de Sarkofrance

 

 

... au moins.

En juin, c'est la belle, la dernière pour 5 ans, le coup de grâce.

Les sondages nationaux sont bons mais, comme souvent, ils ne veulent rien dire. Les législatives sont un scrutin local, par circonscription.

Je suis inquiet. La gauche, surtout socialiste et écologiste, est toute émoustillée et surprise d'avoir gagné la présidentielle. Nous n'y croyions pas. Non pas que Hollande fut un mauvais candidat. Mais cela faisait si longtemps. Nous étions incrédules.

Pour juin, rien n'est gagné. Rien.

1. Le scrutin a changé. Il faut 12,5% des inscrits et non des votants pour se maintenir au second tour.

2. L'UMP est archi-mobilisée. Il y a une revanche à prendre. L'idée que la présidentielle a été perdue de peu mobilise les énergies de l'ancien parti sarkozyste.

3. Certains sondages prédisent jusqu'à 40% d'abstention. La campagne ne mobiliserait pas.

Publié dans Elections

Commenter cet article