MANAL ET LES PERVERS

Publié le par DA Estérel 83

 par M. Saadoune


Le monde entier est en admiration devant la grande prouesse des services de sécurité d'Arabie Saoudite qui viennent d'arrêter une très dangereuse terroriste qui menaçait, plus que tous les Ben Laden de la terre, l'ordre social qui, comme chacun ne le sait pas, est présumé régi par la loi divine. Cette dangereuse terroriste s'appelle Manal Al-Charif et elle est coupable d'avoir incité les femmes de son pays à conduire. Et qui plus est, au mépris du devoir de se cacher, elle a posté sur Internet une vidéo où on la voit conduire. Non seulement cette dame accumule les transgressions à l'égard du désordre mental établi en Arabie Saoudite mais, suprême hérésie, elle conteste aux «oulémas» leur exégèse en affirmant qu'aucune loi en Islam n'interdit aux femmes de conduire. Pire, cette dangereuse terroriste a osé appeler ses sœurs saoudiennes à défiler au volant de leurs voitures le 17 juin. 

 En Arabie Saoudite, Ben Laden et ses partisans ne sont coupables que d'un seul méfait, celui de la désobéissance au gouvernant. C'est bien entendu un manquement grave mais sur «tout le reste», c'est-à-dire l'essentiel, Ben Laden ne gêne personne. Manal Al-Charif, elle, sans prendre une arme, sans confectionner de bombes, sans tuer et sans blesser personne, s'est rendue non seulement coupable de désobéissance au suzerain, mais également de contestation de l'autorité et du savoir de l'establishment religieux. Diable, si une femme - consultante en sécurité informatique, rien que ça ! - se met à avoir sa propre idée de l'interprétation du Coran et de la Sunna, on ira à la perdition. Manal Al-Charif n'a rien fait d'autre que «d'être» face à des hommes bornés qui exigent des femmes un effacement total. 

 Ceux qui sont allés en Arabie Saoudite pour accomplir le pèlerinage ou la Omra en reviennent absolument choqués par la violence et le mépris avec lesquels sont traitées les femmes. Des membres d'une police religieuse, particulièrement perverse, qui traquent la moindre mèche de cheveux des femmes, qui les somment de se taire et qui sont en furie dès qu'elles apparaissent. Des malades d'autant plus dangereux qu'ils se drapent du respect de la rigueur religieuse. Le niveau intellectuel de ceux qui sont dans la police « l'incitation au bien et la chasse au mal » est d'une affligeante nullité. Ce sont ceux-là qui sont censés défendre la religion. Beaucoup d'entre eux continuent à croire que la terre est plate. Ce sont des gens de violence. 

 Le site MBC était très fier d'annoncer hier que Manal Al-Charif s'est retirée de la campagne «je conduis ma voiture moi-même ». MBC n'a même pas évité le tic des régimes policiers en affirmant Manal Al-Charif a été «très bien traitée» par la police et que sa décision de se retirer de l'initiative découle de «sa seule volonté et non du fait de pressions». Cerise sur le gâteau, Manal Al-Charif aurait même exprimé des «remords» et s'est «engagée à ne plus conduire de voiture à nouveau». Le désordre mental peut continuer à régner en Arabie Saoudite. Manal Al-Charif, la dangereuse terroriste, a été arrêtée et elle s'est rangée. Sans aucune pression, affirme le très débile site de MBC. 

Publié dans Etranger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article