Les vacances tunisiennes de Le Pen payées par un proche de Kadhafi

Publié le par DA Estérel 83

Le Point

 

 

Le Point.fr ouvre son espace Débattre à Sihem Souid, auteur de "Omerta dans la police".

Jean-Marie Le Pen.

Les vacances tunisiennes de Jean-Marie Le Pen et de son épouse, en juin dernier, ont fait couler beaucoup d'encre. Au point même que des partis politiques tunisiens avaient demandé aux embarrassants touristes de quitter le pays. On en sait plus désormais sur ces mystérieuses vacances. 

Jean-Marie Le Pen et son épouse ont été invités à Hammamet par Khalifa Harb, bras droit financier de feu Muammar Kadhafi. Il était plus spécifiquement chargé des investissements en Europe du guide libyen. Fondateur de la chambre de commerce belgo-libyenne, ce proche de Kadhafi a des amitiés multiples.

"Dans ces pays-là, quand on vous invite, ce n'est jamais à vos frais !"

Contacté par Le Point.fr, Jean-Marie Le Pen confirme : "J'ai été invité à l'anniversaire de son épouse Salima, qui est une amie à moi. Ce n'est pas parce que Khadafi a été assassiné que je dois m'abstenir de toutes relations ou de réunions familiales avec ses proches. Vous savez, moi, je suis un homme naïf, je ne suis pas comme vous, les journalistes, je n'ai pas les mêmes connaissances que vous !"

Ouvert à tous les débats, le président d'honneur du Front nationalétait également convié à un colloque sur les révolutions arabes. "J'y suis allé pour ces deux raisons, en effet !" continue Jean-Marie Le Pen. En outre, tous les frais du couple Le Pen ont été pris en charge par les Libyens : "Oui, Madame, vous savez, dans ces pays-là, quand on vous invite, ce n'est jamais à vos frais !" conclut Jean-Marie Le Pen.

Publié dans Politique

Commenter cet article