Les régions veulent s’investir dans la future banque publique

Publié le par DA Estérel 83

ActeursPublics

 

 

Le 17 juillet, les présidents des conseils régionaux ont rencontré successivement le Premier ministre et le ministre des Finances. Au menu : la très attendue Banque publique d’investissement et la réindustrialisation des territoires.

 

Jean-Paul Huchon © Haley/SIPA

Les présidents des conseils régionaux sont impatients de voir naître la banque publique d’investissement (BPI) promise par François Hollande pendant la campagne. C’est ce que le ministre des Finances, Pierre Moscovici, retiendra de sa rencontre avec eux le 17 juillet. Dans un communiqué publié dans la foulée, l’Association des régions de France (ARF) souligne que les présidents ont proposé “plusieurs modèles d’organisation possibles au ministre, y compris un de type mutualiste qui les ferait entrer au capital des établissements régionaux de la BPI”. Les élus ont donné rendez-vous au ministre à la rentrée, lorsque l’inspecteur des finances Bruno Parent aura rendu ses conclusions sur l’architecture de la banque.

De son côté, le ministre des Finances a réaffirmé sa volonté d’une BPI qui soit d’abord au service du développement local et au plus près de la réalité économique du terrain. L’un des points clés tiendra dans le maillage territorial de la nouvelle banque et dans la constitution des futurs guichets uniques régionaux. Pierre Moscovici a également abordé la délicate question du financement des collectivités, liée à la déroute de Dexia, et a rappelé qu’une enveloppe de 3 milliards d’euros avait été débloquée au profit des collectivités et des établissements de santé en difficulté.


“Reconquête industrielle”

Dans la même journée, les présidents de conseil régional ont rencontré le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. “Nous avons besoin des régions, notamment pour la stratégie de reconquête industrielle”, leur a déclaré ce dernier avant de promettre un projet de loi sur le nouvel acte de décentralisation d’ici la fin de l’année. “Nous souhaitons que la compétence économique soit vraiment laissée à la responsabilité des régions et avoir des assurances sur le maintien des pôles de compétitivité”, lui a répondu Jean-Paul Huchon, le président de la région Île-de-France.

Les présidents des conseils régionaux s’entretenaient le même jour avec le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, la ministre de la Réforme de l’État, Marylise Lebranchu, et le président du Sénat, Jean-Pierre Bel.

Publié dans Régions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article