Le vide médiatique de la Normalité

Publié le par DA Estérel 83

Coulisses de Sarkofrance

 

 

 

C'était pourtant simple à comprendre: François Hollande avait décidé de montrer, par autant de petites touches qu'il serait nécessaire, qu'il entendait occuper la fonction pour laquelle il avait élu le 6 mai dernier avec normalité.

A titre personnel, je crois beaucoup à ces petits symboles parce que (1) les symboles sont importants dans notre vie publique et sociale et (2) nous sortons de 10 années de sarkozysme dont l'une des caractéristiques fut la multiplication d'outrages symboliques pour notre République.

Evidemment, cette "normalité" n'est pas complètement normale. Primo parce qu'un président peut justement s'affranchir de toute normalité bien plus facilement que n'importe quel autre Français.

Flemmards comme ils sont, certains médias ont continué leur sur-occupation du vide en décortiquant, à n'en plus finir, la moindre des preuves, le moindre des inconvénients, la moindre des trahisons de cette normalité revendiquée.

Hollande en train, Hollande en voiture, Hollande à pied, Hollande dans la rue, Hollande dans son appartement du XVème arrondissement, la photo de Hollande, etc.

Le plus drôle, le plus ridicule, fut l'incroyable révélation, mercredi dernier par une chaîne d'information, que la voiture présidentielle avait roulé à 160 km/h en rentrant de Caen vers Paris. Quelle nouvelle incroyable ! La chaîne aurait pu consacrer ses dizaines d'heures à détailler la réforme de la réforme des retraites, revenir sur l'historique, présenter des chiffres, interroger experts et contradicteurs, supporteurs ou critiques. Quitte à parler de présidence normale, elle aurait pu couvrir la normalisation en cours du fonctionnement institutionnel (dans les rapports entre Hollande et son premier ministre; ou la revalorisation du rôle des ministres; etc).

Non, il fallait que BFM TV s'attarde sur ce fait plus divers que divers.

Le soir même, l'émission Des Clics et des Claques d'Europe1 revenait sur les excès de cette "présidence nomale". L'animateur de l'émission, Laurent Guimier, confia justement sa surprise en fin de show devant la multitude de critiques contre ... les journalistes.

Bref, Hollande tente de "normaliser" le fonctionnement présidentiel. Il est bien dommage que les médias ne s'attardent que sur le superflu.

Publié dans HOLLANDE

Commenter cet article