Le PS affiche la politique fiscale de Sarkozy...

Publié le par DA Estérel 83

 

LePost

 


Le PS affiche la politique fiscale de Sarkozy... avec "des chèques cadeaux" de 2 milliards d'euros

 

 

Le groupe PS à l'Assemblée a dénoncé la politique fiscale de Nicolas Sarkozy d'une manière originale mardi après-midi à l'Assemblée.

Des dizaines de députés socialistes ont brandi des affiches en forme de chèque, sur lesquelles il est écrit :  "Chèque cadeau ISF: deux milliards d'euros" et signé "Nicolas Sarkozy".

(Source : France 3 / Montage : Le Post)



Objectif des députés PS : dénoncer la réforme fiscale du gouvernement, qui prévoit selon eux "deux milliards" d'euros "de cadeau" aux redevables de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) et une "vraie fausse suppression du bouclier fiscal".

Ce genre de document étant interdit dans l'hémicycle, des huissiers sont intervenus pour les leur retirer et le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer (UMP) a pesté contre l'initiative de ces députés de l'opposition.

Malgré cela, les députés PS ont de nouveau brandi leurs affiches à deux reprises, raconte sur Twitter un internaute présent à l'Assemblée. 

L'épisode a eu lieu pendant la séance des questions au gouvernement, juste avant le vote solennel du projet de loi de finances rectificative.

Lors de cette sénace, les députés ont adopté par 310 voix contre 220 le projet de loi de finances rectificative qui allège l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et supprime le "bouclier fiscal" plafonnant l'imposition des revenus.

Les groupes UMP et du Nouveau centre (NC) ont voté pour. L'opposition, qui avait voté l'article supprimant le "bouclier fiscal", a voté contre ce texte que le Sénat examinera à partir du 21 juin. L'objectif du gouvernement est de faire adopter définitivement cette réforme avant la mi-juillet.

Le bouclier fiscal, mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy, a été abrogé par l'Assemblée dans la nuit de vendredi à samedi

Quant à l'ISF, la réforme fiscale du gouvernement prévoit de faire passer le relèvement du seuil d'entrée dans cet impôt à 1,3 million d'euros contre 800.000 euros précédemment. Cette mesure permettrait d'effacer la facture au titre de l'ISF de 300.000 contribuables.

Publié dans PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

viviane 14/06/2011 17:45


Enfin le PS se réveille, c'est qu'à présent il faut suivre Ségolène et elle elle court !!