Le cirque Morano en folie

Publié le par DA Estérel 83

LaitDbeu

 

 

Nadine Morano multiplie les coups de théâtre. Retour avec la blogueuse Lait d'Beu sur les trois dernières maladresses de la ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle.


Je ne saurais dire si c’est parce qu’elle redoute la triste perspective de n’être bientôt plus rien en cas d’échec de Nicolas Sarkozy mais Nadine Morano ajoute couche sur couche question bourdes ! J’en ai trois dans mon carquois. Presque une charade… 

Je commencerais par la plus ancienne qui n’est pas marrante du tout. Elle ne m’avait pas échappé mais toujours le chronique manque de temps avec ce foisonnement d’infos. Nadine Morano est en effet non seulement époustouflante de stupidité mais aussi « renversante » au sens littéral du terme. Vous avez sans doute lu ou entendu qu’un motard de l'escorte de Morano avait renversé un piéton (Libération 25 janv. 2012) qui précise ce que j’avais déjà entendu sur France Info, à savoir que ce « convoit » - je laisse délibérément l’ortograf d’origine ! - circulait à grande vitesse mais à contresens ! - sur l’avenue du Général Leclerc pour se rendre à l’aéroport militaire de Villacoublay. 

Prétendument « afin de rejoindre la délégation du Premier ministre pour son déplacement officiel à Sarrebourg (Moselle), et non pas pour rejoindre son domicile, comme l'a indiqué le Canard Enchaîné », précise le ministère de l'Apprentissage dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP. 

Mon œil ! Faire coup double aux frais de la princesse relève de l’art subtil de l’UMP… Elle s’est sans doute offert une petite semaine de congés - pas sans solde - dans sa circonscription. Pour ce que cela peut changer : twitter comme une dingue de Paris ou depuis sa bonne ville de Toul… Du moment que cela ne l’empêchât pas de japper stupidement contre François Hollande, hein ?

LA JOLIE EVA JOLY

Ma deuxième est une attaque stupide contre le physique d’Eva Joly. On peut la critiquer sur bien des plans, il y a déjà pas mal de temps qu’elle me gonfle avec ses propositions stupides - elle a irrémédiablement plombé et planté la campagne des Verts : beaucoup d’argent foutu en l’air alors que j’avais lu sur Marianne qu’ils étaient déjà en quasi faillite ! D’après les derniers sondages, elle plafonne à 3 %… « renversante » elle aussi ! J’ai aperçu un titre indiquant que Nicolas Hulot affirme « qu’il n’aurait pas dû se laisser intimider ». 

Soit. Mais je ne vois guère ce que cela aurait changé à la primaire des écolos : les électeurs ne voulaient pas d’un candidat sponsorisé par EDF et Areva et qui de surcroît aurait fait ami-ami avec Jean-Louis Borloo s’il avait maintenu sa candidature. Toujours est-il qu’il tire sur l’ambulance et ne soutiendra pas Eva Joly. Hautement prévisible depuis longtemps. 
J’en reviens à Nadine Morano : les attaques ad hominem et surtout sur le physique ne sont pas admissibles dans le débat politique. Elles s’ajoutent à toutes les charges aussi violentes que répugnantes et totalement ineptes - je fais le grand effort de rester polie ! - visant François Hollande en toute occasion. Cette campagne est vraiment des plus « trashy »… Vivement qu’elle se terminât ! En espérant que tout ce beau (!) monde ira rejoindre les poubelles de l’histoire dont il n’aurait jamais dû sortir. 

Or donc, Nadine Morano critique le physique d’Eva Joly (La Dépêche 8 fév. 2012) « Le problème d’image d’Eva Joly ne vient pas que de son accent, c’est aussi physique (…) on sent du coup qu’il n’y pas de communicant derrière » associé à cette remarque des plus sexiste : « Les images restent, alors il faut faire attention à tout, surtout quand on est une femme »… 
Elle ne s’arrête pas en si bon chemin, lançant une pique contre Ségolène Royal qu’elle accuse d’avoir usé de la chirurgie esthétique pendant la campagne présidentielle de 2007... Perso, je n’en sais rien mais il m’avait au contraire semblé qu’elle ne cherchait nullement à dissimuler ses rides… Voilà ses propos qui ne manquent pas de sel : « Contrairement à Ségolène Royal, qui en 2007 est allée jusqu'à la médecine esthétique et la correction dentaire. C'est l'emballage qui rend un candidat attrayant, accessible, mais, sans travail de fond, n'a pas d'incidence sur le vote des Français ». 

Conception marketing de la politique ! Je me fiche éperdument de l’emballage. Seuls m’importent le programme, les qualités politiques et humaines, les capacités et leur bilan. Autrement dit Sarkozy et toute sa bande de branquignols n’ont guère de chance d’avoir ma voix ! « Leur travail de fond » pendant 5 ans plaidant en leur totale défaveur. 

Je ne vois d’ailleurs pas dans le physique de Nadine Morano matière à se moquer de celui de ses adversaires politiques. Je peux me permettre de le dire car je ne me suis jamais considérée comme une beauté et à 64 balais j’assume parfaitement mes cheveux blancs et d’être une « vieille pomme ridée » (Steve Waring)… 

La conclusion de l’article de La Dépêche est sans concession : « En s'attaquant au physique, Nadine Morano touche le fond. Pas sûr que le débat politique avait besoin de ça ». Quand je vous dis que la presse quotidienne régionale peut être fort intéressante… Sarkozy et sa meute ne devraient pas l’oublier ; j’ai vécu 30 ans en province et sais parfaitement l’influence qu’elle peut avoir dans l’opinion.

VOUS VOUS ÊTES TROMPÉ(E) DE DESTINATAIRE

J’en arrive à la dernière gaffe et sans nul doute pas la moins croustillante Nouvelle bourde de Morano : elle critique Fillon dans un SMS et le lui envoie par erreur (La Dépêche 9 fév. 2012) ! Apparemment elle se déchaîne sur les outils informatiques - Twitter, SMS (via son téléphone portable) - mais ne semble guère en maîtriser l’usage… 

Ainsi, selon Le Canard Enchaîné, à l’issue d’une réunion avec plusieurs ministres, elle voulut envoyer un message à son ami Christian Estrosi, ex- ministre de l’Industrie : « Attention Christian, Fillon te chie dans les bottes » lui signifiant que François Fillon ne le porte pas dans son cœur et lui mettrait des bâtons dans les roues. Mais voilà, au lieu de l’envoyer à Estrosi elle l’aurait adressé à Fillon qui n’a guère apprécié et a réagi immédiatement « Tu pourrais parler avec un peu plus de respect du chef du gouvernement »… 

Rien ne pouvant démonter Nadine Morano elle a lui aurait répondu du tac au tac : « Non, je le pense. Je t'ai trouvé très dur ». Le dernier texto de François Fillon pose une question qui taraude la classe politique et l’opinion publique : « Nadine Morano aurait-elle quelques soucis à maîtriser son téléphone (ou sa « pensée ») ? »… 

Bien évidemment, elle a démenti cette info sur Twitter, parlant d’une invention médiatique - ce n’est pas du tout le style du Canard Enchaîné - appelant « à ne pas se laisser berner par des fausses infos qui font le beurre du Canard. Vendre du papier c'est d'abord leur job »

OK. Mais le Canard Enchaîné n’a nul besoin d’une info de ce style pour sa pub. A ma connaissance, et sans aucun encart publicitaire dans ses 8 pages, ses comptes sont équilibrés ce qui est extrêmement rare dans la presse. Il débusque des affaires autrement gratinées. De surcroît, il tape aussi bien sur la droite que la gauche et ne manque pas d’informateurs - dont il vérifie soigneusement la véracité des propos et des documents éventuellement fournis à titre de preuve dans les affaires les plus graves. L’on peut donc s’attendre à ce que le cas échéant  il épingle de même manière François Hollande et son gouvernement si celui-ci est élu président de la République. 

Publié dans Medias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article