La nomination de deux ex- conseillers de Sarkozy comme ambassadeurs annulée

Publié le par DA Estérel 83

Libération

 

 

Le Conseil d'Etat a donné raison à la section CFDT du ministère des Affaires étrangères, qui faisait valoir leur qualification insuffisante pour le poste.

Le Conseil d’Etat a annulé les nominations de deux anciens conseillers à l’Elysée de Nicolas Sarkozy à des postes d’ambassadeurs, l’un en Indonésie et l’autre en Thaïlande, du fait de leur manque d’expérience d’encadrement, selon une décision publiée lundi.

Le Conseil d’Etat a ainsi donné raison à la section CFDT du ministère des Affaires étrangères qui avait contesté ces nominations, intervenues au premier semestre 2012 avant le départ de l’ancien président.

Les deux nominations annulées sont celles de Damien Loras à Bangkok, prise par décret le 4 mai juste avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, et Bertrand Lortholary à Jakarta, décidée en février. Tous les deux étaient membres de la cellule diplomatique de l’Elysée.

Dans sa contestation, la CFDT s’appuyait sur une réforme de 2009 prévoyant que les conseillers des affaires étrangères ont vocation aux emplois d’ambassadeurs «s’ils ont démontré notamment par l’exercice de fonctions d’encadrement leur aptitude à occuper ces emplois».

Dans les deux cas, le Conseil d’Etat a estimé que les intéressés n’avaient exercé au cours de leur carrière au quai d’Orsay ou à l’Elysée «aucune fonction leur conférant une autorité hiérarchique sur un service ou une partie de ces services». Bertrand Lortholary a déjà pris ses fonctions en Indonésie, ce qui n’est pas le cas de Damien Loras en Thaïlande.

Publié dans Affaires

Commenter cet article