La force de frappe de la banque publique d'investissements relevée à 40 milliards

Publié le par DA Estérel 83

L'Expension

 

 

La capacité d'intervention de la future banque publique d'investissement, voulue par le gouvernement pour accompagner les petites et moyennes entreprises, devrait être de l'ordre de 40 milliards d'euros, affirme jeudi Libération.

PARIS - La capacité d'intervention de la future banque publique d'investissement, voulue par le gouvernement pour accompagner les petites et moyennes entreprises, devrait être de l'ordre de 40 milliards d'euros, contre 30 milliards prévus initialement, affirme jeudi Libération.
PARIS - La capacité d'intervention de la future banque publique d'investissement, voulue par le gouvernement pour accompagner les petites et moyennes entreprises, devrait être de l'ordre de 40 milliards d'euros, contre 30 milliards prévus initialement, affirme jeudi Libération.
Flickr/Novopress

La capacité d'intervention de la future banque publique d'investissement,voulue par le gouvernement pour accompagner les petites et moyennes entreprises, devrait être de l'ordre de 40 milliards d'euros, contre 30 milliards prévus initialement, affirme jeudi Libération.

Le gouvernement a décidé de muscler cette structure de financement des PME délaissées par les banques commerciales, suite "aux messages alarmistes du petit patronat", ajoute le quotidien sans citer ses sources.

Le journal affirme aussi que les régions ont obtenu gain de cause en obtenant un vrai pouvoir au sein du futur établissement: elles disposeront de deux sièges au conseil d'administration et présideront les comités décentralisés chargé de débloquer les prêts sollicités par les PME.

En revanche, il n'a pas été encore décidé si la totalité du Fonds stratégique d'investissement (la structure détenue à 51% par la Caisse des dépôts et à 49% par l'Etat) serait incluse dans le périmètre du futur établissement ou seulement son réseau FSI régions.

Publié dans Régions

Commenter cet article