Hollande et son sacré gouvernement

Publié le par DA Estérel 83

Coulisses de Sarkofrance

 

 

François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont réussi la composition de leur premier gouvernement de cette mandature qui débute.

Les femmes, d'abord. La couverture de Libé est à la hauteur de ma satisfaction. 17 ministres et pas des moindres. Le renouvellement de génération, quelques têtes connues depuis les campagnes de 2007 et 2012. Pourra-t-on les tutoyer encore ? On y retrouve celles et ceux qui ont bossé, argumenté, défendu, préparé cette alternance. Certaines que nous suivions depuis le combat de Ségolène Royal en 2007 (Najat Vallaud-Belkacem, Delphine Batho), et d'autres encore (Aurélie Filipetti); la "diversité" aussi, cette qualification étrange pour signifier que nos gouvernants pouvaient/devaient ressembler dans leur histoire et leur parcours à la France de la rue; des ministres expérimentés aussi. Jérôme Cahuzac au Budget contre qui Valérie Pécresse qu'il remplace ressemble à une débutante; Arnaud Montebourg qui "son" ministère à la dénomination combative - on pourrait s'en amuser. L'intitulé des ministères affiche parfois une ambition.

Mais sommes toute, ce gouvernement est simple, classique, normal et rassembleur.

Les mêmes qui critiquent la prépondérance du PS critiquaient il y a peu que François Hollande sera prétendument otage de Mélenchon et Joly. C'était risible.

Le gouvernement n'est pas resserré mais aucun ministère n'est superflu. Les périmètres paraissent, de prime abord, clairs et évidents. Qui critiquera ? Se rappellera-ton que Sarkozy avait scinder la finance du budget, une aberration ?

Nous pouvons être ravi, même si rien n'est encore fait.

Les législatives sont dans quelques semaines.


Publié dans Gouvernement

Commenter cet article