Hollande élu : quand une certaine France de droite pète les plombs...

Publié le par DA Estérel 83

Atlantico  Philippe David

 

 

Coup de gueule

 

 

 

Même s'ils n'ont pas voté pour François Hollande, certains ne supportent plus la "haine tout aussi ignoble qu'improductive" déversée sur le nouveau Président de la République depuis son élection.

La droite est dans une véritable « diarrhée virtuelle »

Depuis dimanche dernier la France a un nouveau Président qui, bien qu’il ne soit investi que la semaine prochaine, a gagné sans discussion possible, le résultat de l’élection ayant été confirmé par le Conseil Constitutionnel.

Pour dire clairement les choses, je n’ai pas voté pour François Hollande au second tour mais les choses que je vois, lis et entends, entre autre sur les réseaux sociaux, sont tellement dégoûtantes et contre productives qu’il est impératif de tirer le signal d’alarme.

Tout a commencé avec le recours en annulation grotesque de Maryse Joissains-Masini, recours heureusement rejeté par le Conseil Constitutionnel, faisant suite à une vidéo dans laquelle l’intéressée s’était définitivement décrédibilisée en ayant pour principaux arguments que « François Hollande n’a pas la prestance d’un Président »  et « qu’il agite ses petits bras de manière extrêmement ridicule ». Inutile de dire que les choses commençaient en volant très haut et, qu’à défauts d’avoir de petits bras qui s’agitent, d’autres ont les neurones en détresse chronique…

Les choses ont continué avec l’éviction de RTL de Pierre Salviac qui avait tweeté en parlant de Valérie Trierweiler : “A toutes mes consœurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France”Tout le monde appréciera la délicatesse du propos et comprendra la réaction de Jacques Esnoult, le patron de RTL, de virer Salviac.

Là pas du tout, c’est Valérie Trierweiler qui est mise en accusation d’avoir fait virer l’intéressé alors que le fait de traiter de « pute », car c’est bien de ça qu’il s’agit, ad nominem une personne vaudrait un licenciement en faute grave ou en faute lourde à tout salarié travaillant dans n’importe quelle entreprise de France ou de Navarre. Le fait que Pierre Salviac soit, comme Nadine Morano, atteint du « syndrome d’incontinence Twittesque » ne peut être imputé ni à Valérie Trierweiler, ni à Jacques Esnoult ni à François Hollande…

Depuis, les rumeurs enflent sur les réseaux sociaux. Ce matin, toujours pour parler de RTL, on apprend « qu’à compter du 15 mai, Laurent Gerra aura l’interdiction d’imiter François Hollande à l’antenne ». Inutile de dire qu’en lisant cela, je me suis posé des questions sur la santé mentale des gens ayant partagé cette « information » et comment quiconque avait pu faire courir une rumeur d’une débilité aussi crasse.Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’on n’imagine pas l’imitateur le plus populaire de France ne pas imiter le président de la République pendant cinq ans (l’écoutant tous les jours François Hollande en a d’ailleurs pris pour son grade, comme tous les autres, depuis le début de la semaine) ensuite parce que, pour avoir rencontré une fois Laurent Gerra, celui-ci est un homme libre qui, je n’en doute pas, mettrait triple dose à l’antenne à celui ou celle qui exercerait des pressions sur lui.

Pour le reste on est dans une véritable « diarrhée virtuelle », des choses totalement saugrenues circulant dont la toute dernière affirmant que « François Hollande ne mangera plus de porc pendant son séjour à l’Elysée pour satisfaire la population musulmane »

 

Cette haine déversée par des ragots qui disqualifient totalement celles et ceux qui les font circuler est tout aussi ignoble qu’improductive et nombre de mes amis qui ont fait le même choix que moi dimanche dernier pensent la même chose.

Même si la défaite peut rendre amer, il faut savoir rester digne et respectueux en toutes circonstances et ne pas sombrer, comme en ce printemps 2012 dans un grand pétage de plombs.

 

 

 


 


Publié dans Société

Commenter cet article