Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande, des mots pour masquer le barrisme de gauche.

Publié le par DA Estérel 83

Intox2007

 

 

 

On va regarder un peu l'image que François Hollande cherche à donner, par ce qu'il y a a dire.

Il se présente comme un candidat president potentiel "Normal" ou "simple". Pourtant la situation est anormale pour beaucoup de citoyens. Parlez de la crise financière par exemple, vous entendrez "c'est pas normal, pas juste" dans la bouche de victimes. Voilà donc une contradiction.

Abus de communication sur son régime : ça envoie une image à madame Michu, elle pense "il veut aussi qu'on se serre la ceinture, mais c'est déjà le cas". Sans compter le bronzage orange, là ça en fait trop.

francois-hollande-gros-mince.jpg

Photo du scooter : Ah zut, évidement ce n'est pas un modèle de pauvre. Là aussi qu'en pense madame Michu qui a du mal à payer son essence ?

Va venir à un moment , la question de sa compagne qui n'est pas une simple journaliste et va forcement rappeler la collusion politiques/journalistes qu'on commence à reprocher à nos élites : la collusion, les diners en ville avec OFF et les petits arrangements.

Là, Madame Michu se souviendra que François Hollande :

  • ne veut pas trop augmenter les impôts des plus nantis.
  • veut supprimer l'age légal de départ en retraite..
  • tiens un discours de rigueur, alors que ça fait 20 ans qu'elle entend ce mot.
  • dit défendre la réforme des universités de l'UMP qui exaspère Kevin son fils
  • dit défendre la sinistre loi HADOPI de l'UMP qui lui fait peur vu ce que Kevin fait… puis change d'avis en 24 heures en publiant un avis contraire . Pendant que d'autres soulèvent des ambiguïtés  dans son propos.

Mais voilà le souci, encore plus fort ! Sur twitter , un twittos m'a dit : Un peu plus et j'aurais l'impression de voter pour mon voisin... Qu'est bien sympa mais pas super compétent.C'est un peu ça le problème de communication de Hollande. Apparaitre comme le mec normal, le voisin qui part travailler à la Défense le matin dans le RER A et revient tard avec des dossiers sous le bras et utilise son ipad quand il participe aux apéros de voisins...

Syndrome typique de vision limitée à son petit univers personnel chez BRP  :

Dans le cas de François Hollande, saluons la réussite du premier temps. S'il voulait se faire passer pour ce que les communicants américains appellent le « next door guy », le type banal qui a des goûts ordinaires, l'ami de madame Dugenou, c'est parfaitement accompli

Sauf que, sauf que 80% des électeurs sont hors de portée de ce modèle: leur situation n'est pas celle là! Le mec à costume qui fait collègue de travail, ça peut faire penser au DRH qui licencie ou au directeur financier qui fait délocaliser et travailler les chinois 20 fois moins cher que les FR...  Il faut aussi dire que la fabrication de costume de président se fait pendant une campagne présidentielle. Et là encore on se demande si c'est le principal souci de millions de Français dans la mouise

Et de toutes façons on ne vote pas pour un mec qui peut ressembler à son voisin, sauf dans les élections municipales par ce que là les problèmes sont locaux et donc voisins. Dans une présidentielle, on vote pour quelqu'un qui de vraies solutions et à l'air sérieux.

Et ce tout sauf Hollande dont on nous a parlé plus d'une fois. Jamais il n'y a eu de preuves, de citations identifiées mettant en cause Hollande. Bref, encore un truc louche dont beaucoup de monde se dit que ça peut venir d'entourage ou de F.Hollande lui-même. Après tout, ça fait 10 ans que celui qu'on voit comme un "prototype politique de la France des petits villes" connait tous les journalistes parisiens, et peut donc éventuellement leur confier quelques missions…. 

Bref, il va avoir quelques soucis d'images et de fond notre François Hollande. Et ça, le storytelling ne le masquera pas !

A noter que Yann Savidan lui aussi se pose des questions  sur l'image de F.Hollande.

Publié dans Gauche

Commenter cet article

viviane 05/06/2011 11:03


un flan reste un flan, quel bilan de son secretariat nationale, quel bilan dans les ministères fantômes dont il a eu la responsabilité : député et président de conseil général de Corrèze avec le
baisemain à Bernadette, un bo, même pas bobo le François (Pignon !)