Grèce : manifestation contre l'ouverture d'une mine d'or

Publié le par DA Estérel 83

BlogsMediapart  A L'ABORDAGE !

 

 

 

Plusieurs centaines de manifestants ont affrontés la police déployée dans la forêt de Skouries, au nord de la Grèce, près de Thessalonique, mardi 11 septembre. Ils s'opposent au démarrage d'une mine d'or dans une des forêts d'Europe les plus riches en biodiversité. Un projet autorisé par le gouvernement grec pour combler une partie de sa dette...

 

Le jour même où les représentants de la troïka sont à Athènes pour peaufiner avec le gouvernement grec leur énième plan d'austérité, la forêt hellène elle même est devenu un théâtre d'affrontement.

 

Affrontement sylvestre entre manifestants et police, le 11 septembre 2012.Affrontement sylvestre entre manifestants et police, le 11 septembre 2012.

 

La manifestation du 11 septembre était prévue de longue date. Déjà, le 5 août dernier, les manifestants s'étaient durement heurtés à la police qui n'avait pas hésité à tirer des balles de caoutchouc sur la foule. Des cordons de police anti-émeutes s'étaient ensuite encasernés derrière des barbelés pour bloquer l'accès à la montagne. « Notre mouvement prend de l'ampleur, la population devient hors de contrôle, prévenait alors Annie, une militante,nous nous battrons jusqu'au bout. »

Grâce au feu vert du Conseil d'État grec, fin juillet, Eldorado Gold est autorisé à exploiter la mine d'or d'Halkidiki, au cœur de la forêt de Skouries. La multinationale devrait extraire 50 000 onces d’or (1,5 tonne) chaque année jusqu’en 2015, avant une extension qui permettrait de porter la production du site à 170 000 onces (5,28 tonnes) par an à partir de 2018. Eldorado Gold veut exploiter une mine à ciel ouvert mais aussi creuser jusqu'à 700 mètres de profondeur pour trouver 0,18 grammes d'or par tonne de terre.

Pour les écologistes grecs, l'exploitation produira un niveau de pollution atmosphérique comparable à la deuxième ville du pays, Thessalonique, notamment avec une des composantes des roches, l'arsenic, qui sera diffusé dans l'atmosphère. Selon les opposants au projet, qui s'appuient sur une récente étude de l'université de Thessalonique, la multinationale canadienne avance des données falsifiées avec des chiffres de pollution bien inférieurs à la réalité. Par ailleurs, de fort soupçons de corruption entachent l'opération qui a bénéficié d'un soutien politique important de la classe politique. 

 

Manifestation contre l'ouverture de la mine de Skouries, le 5 août 2012.Manifestation contre l'ouverture de la mine de Skouries, le 5 août 2012.

 

Sauf que les habitants de la région ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont eu vent d’une opération similaire en Roumanie qui a apporté son lot de destruction de l’écosystème. Insensible au chantage social (Eldorado Gold fait miroiter la création de 1500 à 2000 emplois en dix ans), la population redoute un désastre écologique et aussi un risque sanitaire majeur pour les villages alentours : l’utilisation de cyanure pour l’extraction va rarement de pair avec une conservation de la qualité des nappes phréatiques. L’or ou l’eau. L’or ou la vie.

Il n'y a pas d'instant de paix, en Grèce : plusieurs milliers de manifestants ont défilé samedi dernier dans les rues de Salonique, la deuxième ville du pays ; tous les syndicats de professeurs appellent à manifester ce mardi soir 11 septembre après avoir décidé que les universités et collèges techniques seraient fermés pour une semaine ; les employés municipaux seront en grève et manifesteront le 12 septembre, les juges seront dans la rue le 17 ; les Indignés appellent à reprendre la place Syntagma, à Athènes, le 23 septembre ...

Publié dans Etranger

Commenter cet article