Comment le Figaro a rendu service à Hollande

Publié le par DA Estérel 83

Coulisses de Sarkofrance

 

 

En milieu de semaine, c'était le scoop, le vrai, le savoureux. Un truc qui allait planter l'humeur des gauchistes que nous sommes. Hollande aurait déjà trahi l'une de ses promesses phares, la fameuse taxe de 75% sur les revenus supérieurs à 1 million d'euros.

Le projet de taxe à 75% de Hollande réduit a minima

C'était la mesure choc du candidat François Hollande, celle qui lui a permis de relancer sa campagne fin février: la taxation à 75 % des revenus dépassant un million d'euros. Très vite, chefs d'entreprise et fiscalistes ont dénoncé les dangers pour la compétitivité d'une telle surimposition. À l'été, les rumeurs de déménagements d'équipes entières de grands groupes français se sont multipliées. À l'heure où le gouvernement cale les derniers réglages de cette mesure qui figurera en bonne place dans le projet de budget de 2013, ces arguments ont fini par porter.

Tout n'est pas arbitré, mais des pistes sérieuses se dégagent. Selon nos informations, le seuil de déclenchement de la taxe serait aménagé. Un célibataire tombera sous le couperet des 75 % s'il gagne plus de un million par an. Mais pour un couple ou une famille avec enfants, il faudra que les revenus du foyer fiscal dépassent deux millions d'euros par an pour que la taxe s'applique. En revanche, les enfants ne donneraient droit à aucun avantage. En outre, la taxe ne s'appliquerait qu'aux revenus du travail: salaires, traitements et primes. Les revenus du capital - plus-values sur les cessions d'actions, d'immobilier, dividendes, intérêts - en seraient exonérés.

Fichtre ! On imagine le Figaro bien informé. Sa journaliste, Cécile Crouzel, avait bien du se sourcer avec précision. D'ailleurs, les Echos publiaient alors des informations similaires. Et paf ! Deux journaux que l'on ne soupçonnera pas de gauchisme publiaient des informations convergentes.

Hollande aurait-il trahi ?

Le ministre des Finances, celui-là même que certains d'entre nous faillirent rencontrer lundi dernier, s'agaça devant quelques journalistes de ces fuites: ces dernières n'étaient "pas conformes à l'état des préparatifs du projet de loi de finances".

Et il arriva ce qu'il devait arriver: Mosco comme Hollande le même jour nièrent tout renoncement. Mieux, l'Elysée précisa même que la taxation serait dès un million d'euros par foyer (et non deux millions par couple).

En d'autres termes, ces (mauvaises) fuites ont forcé ces prises de positions publiques.

Grâce au Figaro, nous étions rassurés.

Merci qui ?

Publié dans Politique

Commenter cet article