Affaire DSK : une rencontre embarrassante

Publié le par DA Estérel 83

Le Point-copie-1

 

 

Jean-Claude Marin, le procureur de Paris, a rencontré le 16 mai à New York le procureur américain qui mène l'enquête sur l'ex-patron du FMI. Simple hasard de calendrier pour le haut magistrat français.

Affaire DSK : une rencontre embarrassante

 

ean-Claude Marin, le procureur de Paris, a-t-il été mis au courant en temps réel des détails de l'enquête sur Dominique Strauss-Kahn ? Quelques heures après l'arrestation de l'ex-patron du FMI, survenue le 14 mai, le haut magistrat s'envolait pour New York. Il était invité de l'ONU, du 15 au 17 mai, dans le cadre de la coopération sur la lutte antiterroriste. Le séjour était initialement prévu en janvier, mais il avait été reporté pour des raisons de santé.

Le 16 mai, soit deux jours après l'arrestation de DSK, Jean-Claude Marin s'est entretenu pendant trois quarts d'heure avec Cyrus Vance, le procureur new-yorkais qui dirige l'enquête sur l'ancien patron du FMI, empêtré dans une affaire d'agression sexuelle.

Joint par le Point.fr, le haut magistrat français confirme cette rencontre à New York. Il affirme n'avoir jamais évoqué l'affaire DSK au cours de l'entretien avec son homologue américain. Et encore moins avoir transmis aux autorités françaises des éléments du dossier. "Tout ça n'est qu'un hasard du calendrier", se défend le procureur de Paris. "Ce rendez-vous était prévu de longue date, Cyrus Vance ayant une compétence antiterroriste sur New York et Manhattan." Jean-Claude Marin n'a pas séjourné au Sofitel.

Très vite après l'arrestation de DSK, l'Élysée aurait été informé dans le détail de l'affaire. De quoi nourrir les soupçons.

Publié dans Affaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article