Aéroports: Les passagers paient quatre fois plus pour la sécurité en France qu'ailleurs en Europe

Publié le par DA Estérel 83

20minutes.fr, information en continu. Actualités, Politiqu

 

 

Les frais s'élèvent à 11 euros en moyenne par billet...

Le passage de la douane à l'aéroport d'Orly à Paris.

 

Le coût de la sécurité explose dans les 170 aéroports français. Selon un rapport de l’Union des aéroports français (UAF) que s’est procuré le Journal du dimanche, il est passé de 783 millions d’euros en 2010 à 842 millions d’euros en 2011 et devrait atteindre 894 millions d’ici la fin de l’année, soit 14% de hausse en deux ans.

Résultat : la taxe acquittée par les passagers pour la sûreté atteint en moyenne onze euros par billet contre trois euros dans le reste de l’Europe. Et malgré ça, la taxe ne permet pas de faire face à l’ensemble des coûts. «Certains contrôles aléatoires sont devenus systématiques, cela entraîne des achats de matériel ou de la maintenance d’équipements existants», justifie un représentant de l’UAF. Pour éviter que l’Etat ne comble le manque à gagner, une nouvelle taxe (de 5,5 euros à huit euros) selon les destinations est venu se nicher dans la taxe dite «aviation civile».

Selon un arrêté révisé chaque année et publié au Journal Officiel, la taxe sur la sécurité est plafonnée à 12 euros. Orly, Roissy, Toulouse ou Nice l’atteignent déjà. En revanche, Beauvais est à 7,30 euros et Bora Bora à 3,58 euros.

Le JDD rappelle que chaque billet contient pas moins de cinq taxes. La taxe aéroport donc, pour le contrôle de sécurité et des bagages, la taxe Chirac, affectée à l’aide au développement du tiers-monde, la taxe aviation civile, qui finance le contrôle aérien et le contrôle technique des avions, la surcharge kérosène, appliquée par les compagnies en fonction du cours du pétrole, et la redevance passager liée aux services aéroportuaire (atterrissage, stationnement, balisage des pistes…).

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article